Les Vertus du Safran

Dsc 00122

 

Connu depuis l'Antiquité
comme remède à tous les maux,
le safran
- sans être un médicament universel -
n'en reste pas moins une solution
naturelle pour quelques problèmes
de santé de notre temps.

Au Maroc, il entre dans la composition des remèdes de grand-mères qui soignent encore
l'arrivée des premières dents des nourrissons, en massant les gencives des bébés
avec une bague en or enduite de miel et de safran, une lotion naturellement antiseptique.
En France, le célèbre sirop Delabarre adopta la même recette.


Cette épice est réputée pour remédier à de nombreuses affections.
Elle serait l'un des végétaux les plus riches en riboflavine (vit. B2).
Elle renferme à la fois l'huile essentielle : le safranal, et des crocétines,
qui sont des caroténoïdes (pro-vitamine A).

De façon générale, il a la réputation d'agir sur le système nerveux :
il serait à la fois analgésique et tonique. Il permet également de ralentir le rythme cardiaque
ainsi que d'abaisser la pression artérielle ou encore de stimuler la respiration.

On l’utilise aussi dans des préparations en ophtalmologie.

On lui attribue également des vertus énergétiques et tonifiantes sexuelles.
En Orient, il était employé pour lutter contre la dépression légère à modérée
et avait la réputation d'apporter gaieté et sagesse.
De part ce fait, on lui confère des qualités d’aphrodisiaque féminin.

Essayez-le :
En tisane : Le crocus sativus apaise la toux et soulage du rhume.
Le bon dosage est de 0,5g à 1 g / litre.
En massage : Il soulage la douleur, notamment celle des gencives.
Mélangé à de la glycérine, il dénoue les zones de tension du corps.
En bouillon : Il stimule la digestion (le bon dosage : 1 g /litre)

Le safran est aussi un puissant colorant :
le pouvoir tinctorial du safran colore en jaune d’or
les robes des bouddhistes ou les voiles des mariées
dans certains pays du Maghreb,

Toge